Dre Valérie Sauvé Focus soins intensifs : ingestion accidentelle chez le chien

Diaporama visite virtuelle DMV Lachine FR3

Ingestion accidentelle ! Votre chien a mangé quoi ? Dre Valérie Sauvé Focus soins intensifs

La décontamination : quand et comment

Rédigé par :

Introduction : L’ingestion accidentelle de produits de toutes sortes est une raison d’appel ou de présentation quotidienne dans les cliniques vétérinaires. En général, les premières directives devraient être de prévenir plus d’exposition et de ne pas donner de remède maison sans l’avis direct d’un vétérinaire ou d’un centre antipoison. Toujours demander au client d’amener le contenant original du produit ingéré. Une consultation avec un vétérinaire devrait être recommandée pour une évaluation appropriée des risques de problèmes plutôt que des conseils téléphoniques. Les calculs de doses toxiques au téléphone sont risqués puisque des erreurs sont faciles et peuvent avoir des conséquences graves… Lire l’article

Focus médication en comportement – Dre Isabelle Demontigny-Bédard

comportement_ 80-Edit_LowRes (1)

La médication de première ligne en comportement

Rédigé par :

Introduction : Les problèmes de comportement sont grandement répandus et peuvent fortement endommager le lien entre le propriétaire et son animal, menant ainsi à des abandons. La gestion des maladies comportementales est donc d’une grande importance pour la rétention des animaux dans leur foyer…

Lire l’article

Focus Dr Jérôme Planté : Exérèse d’un sarcome des tissus mous subscapulaire…

focus matthieu Gatineau final 0016

Exérèse d’un sarcome des tissus mous subscapulaire à l’aide d’une scapulectomie partielle

Rédigé par :

Introduction : Le traitement des tumeurs impliquant la scapula est complexe et nécessite souvent une amputation du membre affecté. La chirurgie de préservation du membre thoracique à l’aide d’une scapulectomie partielle est toutefois une alternative réalisable chez certains patients selon laposition de la tumeur sur la scapula. La portion articulaire de la scapula (cavité glénoide) et une partie du col doivent être préservées pour permettre de conserver une fonction acceptable du membre opéré. Une fonction locomotrice presque normale peut être obtenue lorsqu’une portion plus importante de la scapula peut être sauvegardée…

Lire l’article

Dr Hugues Lacoste focus Oncologue : chimiothérapie néo-adjuvante chez le chien

photo principale

La chimiothérapie néo-adjuvante chez le chien

Rédigé par :

À la base, la chimiothérapie cytotoxique est souvent utilisée comme thérapie « adjuvante », c’est-à-dire à la suite de chirurgie et/ou de radiothérapie définitive. Son rôle est de contrer l’apparition de métastases mortelles régionales et distantes dans les prochains mois voire années. La chirurgie et/ou la radiothérapie définitive servent alors au contrôle local du cancer (tumeur primaire +/- nœud régional) tandis que la chimiothérapie sert au contrôle régional ou distant du cancer (ses métastases). C’est l’approche « textbook » multimodale et la plupart des études publiées sur l’utilisation de la chimiothérapie se font dans ce contexte de chimiothérapie adjuvante.

La réalité en oncologie vétérinaire est que seulement une faible proportion des cas vus en clinique est représentée dans le « textbook ». Ironiquement, il semble que nos journées en clinique exposent plus de cas « atypiques » que de « typiques ». On dit souvent que la médecine vétérinaire est un art, je vous confirme que l’oncologie vétérinaire donne quotidiennement place à toute cette créativité, imagination et intuition. Ce qui est appliqué en oncologie clinique, à la base et selon les articles scientifiques, est le fruit de l’hémisphère cérébral gauche des chercheurs. Cependant, ce qu’on applique à tous les jours dans le but d’aider le plus de patients/clients/vétérinaires référents possible est aussi le fruit de l’hémisphère cérébral droit… Lire l’article

Focus 9 décembre 2015

THÉRIOGÉNOLOGIE: les vaginites chez la chienne

Par Dre Angélika Stock, DMV, PhD, DES, Dipl. ACT

Les vaginites chez la chienne sont une source fréquente de discussion entre le médecin vétérinaire et le propriétaire. Un écoulement vaginal persistant, un léchage vulvaire et de la pollakiurie sont des signes courants qui peuvent frustrer le propriétaire de l’animal autant que le médecin vétérinaire, en particulier quand plusieurs traitements topiques ou
parentéraux ont été tentés sans succès. Johnson (1991) résume les causes possibles de vaginite comme l’immaturité, l’irritation chimique par l’urine, les infections, les irritations mécaniques occasionnées par des polypes et des tumeurs, ou des anomalies anatomiques. Une vaginite ne devrait pas être diagnostiquée sans l’évaluation d’un frottis vaginal, qui permettra d’identifier le stade du cycle chez femelle intacte ou de détecter la présence de cellules inflammatoires et de bactéries. L’évaluation adéquate d’un frottis vaginal, toutefois, doit tenir compte de la présence normale de cellules inflammatoires, avec une prédominance de neutrophiles à plusieurs stades du cycle oestral.

Pour obtenir la version imprimable de ce Focus , cliquez ici.
Continue reading « Focus 9 décembre 2015 »

Arrivée de Dre Demontigny-Bédard

C’est avec plaisir que je nous vous annoncons que Dre Isabelle Demontigny-Bédard se joindra à notre équipe à titre de spécialiste en comportement. Elle débutera ses activités le 22 septembre à raison de 1 journée complète par semaine.

IsabelleDemontigny-Bedard

Isabelle a obtenu son doctorat en médecine vétérinaire de la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal en 2010. Continue reading « Arrivée de Dre Demontigny-Bédard »

Arrivée de Dre Kate Alexander

L’automne arrive déjà et la famille DMV s’agrandit! Nous sommes fiers d’annoncer l’ajout d’une personne au service d’imagerie médicale à raison de 3 jours par semaine, Dre Kate Alexander, DMV, radiologiste diplômée de l’American College of Veterinary Radiology (DACVR), nous permettra de mieux desservir les centres de proximités, DMV-Sud et DMV-Nord et d’étendre notre service d’interprétation de radiographies pour les établissements vétérinaires.

kate alexander

Biographie

Après l’obtention de son diplôme D.M.V. de la FMV en 1998, Kate poursuit un internat en médecine et chirurgie des grands animaux à l’OVC (Guelph). En 1999, elle se retrouve en pratique ambulatoire équine en Oregon et en 2000, elle est de retour à l’Université de Guelph comme assistante professionnelle en chirurgie équine. Continue reading « Arrivée de Dre Kate Alexander »

Dre Caroline de Jaham prend la défense des animaux à TVA

Dre Caroline de Jaham, directrice générale du Centre vétérinaire DMV et présidente d’Anima-Québec, a été interviewée le 6 mai, à l’émission Salut Bonjour! de TVA, au sujet de la maltraitance animale au Québec, un sujet que nous avons tous à coeur.

Cliquez sur l’image pour visionner cette entrevue sur le site de TVA.

Dre Caroline de Jaham à TVA pour parler de maltraitance animale